Rechercher

Coach d’équipe : une qualité de présence à soi indispensable pour une pleine présence au groupe

Faire le vide en soi, dans ses croyances, certitudes, ou encore ses émotions favorise la pleine présence au groupe, à l’observation des interactions des membres entre eux ainsi qu’avec le coach. Ce travail sur soi, utile dans le coaching individuel est incontournable face au groupe tant les interactions et jeux relationnels sont démultipliés.

Travailler en équipe n’est pas une sinécure pour tout le monde. Pour certaines personnes, apprendre à être dans le CO demande du temps, de la connaissance de soi, de l’acceptation de ses propres émotions face à l’Autre, aux Autres, de l’ouverture à des fonctionnements différents, de la souplesse d’esprit, cela remue des mécanismes psychologiques complexes. Rester en présence pour le coach d’équipe lui permet de rester conscient des mécanismes en jeu, de les questionner, d’utiliser pleinement ce qui est dans l’ici et maintenant sans que celui-ci ne soit trop télescopé par ses propres enjeux.


Quels peuvent être les bénéfices du développement de cette compétence clé ?


Faire la place à l’intérieur de soi pour favoriser l’écoute des implicites.

Cela consiste tout d’abord en l’écoute de ses émotions : accepter de se laisser traverser par l’émotion, l’accueillir dans son corps, et évaluer si elle appartient à un individu, au groupe ou à soi, observer l’émotion ressentie et la remettre dans le champ pour questionner ce que cela peut signifier pour le groupe. En outre, il est également question de développer sa capacité de connexion au moment présent pour être à l’écoute des implicites et savoir les distinguer de notre propre réalité. Enfin, c’est être dans l’ici et maintenant le plus possible pour écouter ce qui est dit ou non-dit dans le groupe, questionner et challenger le groupe par nos observations peut susciter de belles prises de conscience des processus en jeu.

Être à l’aise avec sa propre vulnérabilité pour permettre au vide, à l’espace, à la perte de repères de devenir de puissants moteurs de création au service du groupe.

L’un des enjeux majeurs du coach d’équipe selon moi est d’être le plus à l’aise possible avec le vide, le neuf, l’impromptu, la perte de contrôle pour oser la prise de risques… Lâcher l’égo…développer sa propre confiance en soi, pour faire confiance à cet Autre qu’est le groupe.

Ce chemin, introspectif et thérapeutique mène à l’accueil de Soi, pour mieux accueillir l’Autre dans sa différence, dans son rapport au groupe. C’est dans ce lâcher prise permis et favoriser par le coach d’équipe que l’équipe peut s’autoriser à voir les choses d’une manière nouvelle, accepter d’autres paradigmes, s’ouvrir à de nouvelles idées, solutions etc… Savoir s’effacer pour permettre à l’intelligence collective de s’exprimer.


Savoir tisser des relations d’interdépendance (et non de dépendance, contre dépendance ou indépendance) et être modélisant pour le groupe.

Travailler sur les différents stades relationnels (dépendance, contre dépendance…) est un prérequis intéressant pour permettre au coach d’être alerte sur les jeux en place entre le groupe et le/les coachs en présence.

Sortir de relations de dépendance au groupe, permet de laisser au groupe la responsabilité de décider par lui-même, de se prendre en charge, de s’autonomiser. La présence à soi, à ce qui peut se jouer parfois entre le coach et un ou plusieurs membres du groupe est une des clés pour déployer la puissance du coach d’équipe : observer les processus dans le groupe et avec lui.

Bien sûr travailler cette qualité de présence, est un chemin, et non un aboutissement. En effet, les réactions humaines, et notamment celles des personnes en groupe, peuvent être totalement imprévisibles, étonnantes, transcendantes voire même violentes parfois… et c’est finalement le travail permanent sur soi qui permet l’amélioration de cette présence au groupe.


Aussi, en ces temps de confinement forcé, d’éloignement physique, il est intéressant d’observer que la qualité de présence à soi est le prérequis d’une pleine présence au groupe.



Par Sonia Daniellou, coach PCC - Fondatrice Harmonie RH, Coach certifiée individuel & équipes, facilitatrice de groupes.

0 vue

© Harmonie RH par Sonia Daniellou